Babylon Radio Celebrating Cultures, Promoting Integration

Les arrestations

Une arrestation consiste à arrêter ou à retenir une personne pour l’emmener à un tribunal du quartier dans un délai raisonnable.

Vous ne pouvez pas être arrêté pour rassembler des preuves ou «aider les polices irlandaises dans leurs enquêtes».

Vous devez connaître la raison pour laquelle vous êtes arrêté, par exemple, parce que vous êtes soupçonné d’avoir volé des biens. Toutefois, si vous êtes arrêté en vertu de l’article 30 de la loi de 1939 sur les crimes contre l’État, on ne vous dira pas exactement la raison de votre arrestation mais il faut seulement qu’on vous dise que vous serez arrêté en vertu de cet article.

Si vous allez volontairement à une station de la police irlandaise pour aider les policiers dans leurs enquêtes et êtes soumis à un interrogatoire, vous devez être au courant et il doit être clair pour vous que vous êtes libre de quitter cette station, à tout moment, sauf si vous êtes arrêté.

Souvent, une arrestation mène à’un mandat. Toutefois, un mandat n’est pas toujours nécessaire.

Les règles
L’arrestation sans mandat

Vous pouvez être arrêté sans mandat lorsqu’un policier irlandais vous arrête, pour des raisons valables, que vous êtes suspect d’une infraction commise et dont vous êtes coupable. Une «infraction d’arrestation» est une infraction pour laquelle la peine, pour une personne qui n’a pas eu de condamnations auparavant, peut être de 5 ans d’emprisonnement ou plus. Des lois spécifiques donnent à la police des pouvoirs spécifiques pour l’arrestation. Par exemple, une arrestation par la police irlandaise dans le cadre de la circulation routière : acte sans un mandat d’arrêt si il / elle soupçonne que vous commettez une infraction pour l’alcool au volant

La recherche via l’accès aux locaux pour mener à bien une arrestation

Si un(e) policier(ère) irlandais(e) a obtenu un mandat de votre arrestation, il ou elle peut entrer et chercher dans tous les locaux où il ou elle vous suspecte d’y être. Il ou elle doit identifier lui-même ou elle-même, la demande d’entrée et la raison pour laquelle il ou elle est là. Si la Garda se voit refuser l’accès, il ou elle peut casser l’extérieur et l’intérieur des portes pour obtenir

Quand un(e) policier(ère) irlandais(e) ne possède pas un mandat d’arrêt, il ou elle entre et peut chercher dans tous les locaux, pour des raisons valables, il ou elle peut vous suspecter. Toutefois, si le local est un logement qui ne vous appartient pas et il ou elle ne possède pas l’autorisation de la personne qui vit dans le logement, la police irlandaise ne peut entrer à moins que :

  • Vous habitiez dans ce  logement
  • La police irlandaise vous a vu entrer à l’intérieur du logement ou bien si
  • La police irlandaise, pour des raisons valables, suspecte avant son obtention du mandat d’arrêt que vous prendrez la fuite ou entraverez l’exercice de la justice ou
  • Il ou elle, pour des raisons valables, avant son obtention du mandat d’arrêt suspecte que vous commettrez une infraction
Procédure d’arrestation

La force ne peut être utilisée pour procéder à une arrestation si elle est absolument nécessaire.

Quand le(la) policier(ère) irlandais(e) vous arrête, il ou elle vous fouillera ou limitera votre liberté. Si vous êtes arrêté sur une accusation en matière pénale, vous devez être informé au moment où vous êtes arrêté de l’accusation à moins que cela soit très clair.

Après avoir été inculpé, la police irlandaise doit vous avertit en prononçant les mots suivants: “Vous n’êtes pas obligé de dire quoi que ce soit, sauf si vous souhaitez le faire, mais ce que vous direz sera mis sur écrit et donné comme preuve.”

Lorsque vous êtes emmené à la station de la police irlandaise, les détails de l’infraction doivent faire l’objet d’une «accusation». On doit vous remettre une copie de ces informations. La police irlandaise vous facturera formellement pour chaque chef d’accusation et vous serez mis en garde après que chaque chef d’accusation aient lu les copies. La police irlandaise doit garder une note de toute réponse que vous faites.

Recherche de la personne arrêtée

La police irlandaise peut recherchez toute indice vous concernant après votre arrestation et prendre

  • les articles qu’il ou elle estime être en relation avec vous, ou des éléments de preuve relatifs à l’infraction ou
  • les articles qu’il ou elle estime être en relation avec vous, ou des éléments de preuve relatifs à une autre infraction ou
  • les articles que vous pourriez utiliser pour blesser une autre personne ou des biens pour échapper
Procédure après l’arrestation

Une fois que vous êtes inculpé et mis en garde, vous devez être

  • remis en liberté sous caution par le membre en charge de la station (une forme de mise en liberté sous caution connue sous le nom de station de mise en liberté sous caution)
  • transféré de la station de la police irlandaise au tribunal de la région dès que possible. Si vous êtes arrêté après 17h, vous êtes emmené à la Cour du quartier le plus tôt possible avant midi le lendemain. À la Cour du quartier, vous pouvez être remis en liberté sous caution ou placé en détention provisoire par le juge.

Ce n’est que dans certaines circonstances spécifiques que vous pouvez être détenu dans une station de la police irlandaise pendant un certains temps avant d’être transféré en justice. En vertu de la loi de 1984 sur la justice criminelle, vous pouvez être détenu dans une station de la police irlandaise jusqu’à 12 heures. L’infraction dont vous êtes soupçonné peut être celle où la personne est passible d’une peine d’emprisonnement d’au moins 5 ans. La période de 12 heures commence dès votre arrestation, mais vous pouvez acceptez une période de repos entre minuit et 8 heures du matin et ce ne sera pas inclus dans les 12 heures.

En général, si vous êtes arrêté, vous n’avez pas rien à dire. Toutefois, si vous êtes détenu en vertu de la loi de 1984 sur la justice criminelle, vous devez dire à la police irlandaise, votre nom et adresse. Les policiers irlandais n’ont pas le pouvoir général de prendre les empreintes digitales ou de faire des tests de médecine légale. Ils peuvent faire ces choses si vous êtes d’accord ou si elles ont le pouvoir spécifique en vertu des lois spécifiques, par exemple, dans les infractions contre l’État loi ou la loi pénale (Compétence) de 1976. En vertu de l’article 30 de la loi sur les crimes contre l’État, vous pouvez être détenu jusqu’à 48 heures avant d’être emmené devant la Cour.

Si vous êtes détenu, vous devez être informé de votre droit de consulter un avocat.

L’immunité d’arrestation
  • Les ambassadeurs ainsi que leurs suites et autres agents diplomatiques qui représentent les gouvernements étrangers tout en vivant dans ce pays ne peuvent pas être arrêtés.
  • Les membres de chaque Chambre de l’Oireachtas ne peuvent être arrêtés quand ils vont à l’une des Chambres de l’Oireachtas, viennent de l’une de ces Chambres et sont à proximité de l’une d’entre elles, sauf dans les cas de trahison, crime ou violation de la paix.