Babylon Radio Celebrating Cultures, Promoting Integration

Autres musées

Dublin a un riche héritage qui se reflète dans la multitude de musées présents dans Dublin, parmi eux :

La Bibliothèque Chester Beatty

Situé au coeur de la capitale de Dublin, le Chester Beatty Library est un musée d’art et une bibliothèque qui abrite la grande collection de manuscrits, de peintures miniatures, de gravures, dessins, livres rares et d’autres objets d’arts rassemblés par Sir Alfred Chester Beatty (1875-1968). L’exposition de la Bibliothèque ouvre un volet sur les trésors artistiques des cultures et des religions autour du monde. Ces riches collections provenant d’Asie, du Moyen-Orient, de l’Afrique du nord et d’Europe offrent aux visiteurs un festin visuel. La Bibliothèque Chester Beatty a été nommé musée de l’année en 2000 ainsi que honoré du titre de Musée européen de l’année en 2002.

Des papyrus égyptiens, de magnifiques exemplaires enluminés du Qu’ran, la Bible, des manuscripts européens datant du Moyen Âge ou de la Renaissance sont les pièces phares de cette collection. Des miniatures turques et perses et d’étonnantes peintures bouddhistes sont également exposées, tout comme des robes chinoises brodées de dragons ainsi que des estampes japonaises. Dans sa diversité, la collection regroupe les richesses des expressions créatives humaines depuis 2700 av. J.C jusqu’à aujourd’hui.

Le Musée de la GAA (Gaelic Athletic Association)

Le musée de la GAA fut établi en temps que commémoration, reconnaissance et célébration de l’énorme contribution de la GAA aux sports irlandais ainsi qu’à la culture et à la société irlandaises depuis sa création en 1884. Situé à Croke Park, le quartier général de la GAA, le musée est ouvert tous les jours et tout au long de l’année.

Le musée GAA, situé sous le Cusack Stand dans le Croke Park, a ouvert ses portes pour la première fois en septembre 1998 par An Taoiseach Bertie Ahern. Le musée raconte la naissance et l’évolution de la GAA localement mais également à l’étranger, son rôle unique dans le mouvement national ainsi que son effet culturel sur l’Irlande.

Le musée de la  Garda Síochána

Il s’agît du musée des forces de polices nationales de la République d’Irlande. Il est situé dans le château de Dublin.
Le musée contient un grand nombre d’artefacts et de documents d’archives ne concernant pas seulement  la Garda Síochána mais également la Police irlandaise (the Irish Constabulary), la Police royale irlandaise (The Royal Irish Constabulary), la Police de Dublin et la Police métropolitaine de Dublin.

Le centre James Joyce

Le centre James Joyce est dédié à faire comprendre la vie et le travail de James Joyce. Ce faisant, le centre s’efforce d’être un contributeur intégral au réseau d’institutions qui célèbrent le riche héritage culturel de l’Irlande. Le centre James Joyce fourni aux visiteurs, étudiants et écoliers une expérience enrichissante et mémorable.
Le bâtiment est une maison du style géorgien datant du XVIIIème siècle et situé au nord du centre ville, la ville ou est né J. Joyce et la pièce maîtresse de tout son travail. A partir de cette situation centrale dans le coeur de Joyce, le Centre vise – à travers un programme d’exposition, d’éducation, dela sensibilisation et d’les activités – à favoriser une appréciation de cette figure littéraire la plus remarquable et importante du XXème siècle.

Kilmainham Gaol

Construit en 1792, c’est la prison désafectée la plus connue d’Irlande. Elle a détenu pendant des années de fameux nationalistes et républicains, membres de la Société des Irlandais Unis (1798), des Jeunes Irlandais (c1840), Fenians and Land Agitors, Parnell, Davitts… Les leaders du soulèvement d’Ester en 1916 ont également été exécutés là-bas. La prison a été fermé en 1924. Ce batiment donne un bon aperçu de l’Histoire de la République d’Irlande.

La bibliothèque nationale d’Irlande

Elle fut dessinée par un architecte originaire de Cork, Thomas Deane. Elle a ouvert ses portes en 1890. Le batiment est donc en lui même un trésor national. Il est spacieux et offre de nombreuses matériaux travaillés avec finesse comme la maçonnerie, le travail du marbre, du bois et du verre.

La galerie Hugh Lane

A 16h, le 20 janvier 1908, Hugh Lane ouvre la première galerie métropolitaine d’art contemporain au monde. Ce faisant, il parvient à accomplir ce qu’il a toujours rêver de créer, une galerie d’art moderne pour Dublin, ou les meilleurs peintures irlandaises mais également mondiales sont accrochés les unes à côté des autres dans ce que le journal Le Figaro a décrit comme “un musée entier riche en magnifique travaux, un musée envié par les pays les plus prospères…”
Maintenant la galerie Hugh Lane de Dublin abrite la principal collection publique d’art moderne et contemporain en Irlande. La collection original donné par Hugh Lane et ses partisans, est acclamé grâce à la présence de chef-d’oeuvres des plus grands artistes impréssionistes du monde tel que Les Parapluies de Renoir.

La galerie de Photographie

La galerie de photographie a été crée par John Osman en 1978, elle est le premier lieu dédié à la photographie en Irlande. La galerie est situé en plein coeur de Temple Bar à Dublin. C’est une organisation à but non-lucratif, supporté par le conseil de la ville de Dublin et le conseil des Arts.

Le musée irlandais d’Art moderne

C’est la principale institution nationale en matière de collection et de présentation d’Art moderne et contemporain. Le musée présente une grande variété d’Art dans un programme dynamique d’exposition, incluant régulièrement des oeuvres issus de sa propre collection ou de la collection médaillée du département à l’éducation et à la communauté.